Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Projet ACCLIMAT - Adaptation au Changement CLIMatique de l’Agglomération Toulousaine : Méthodologie du projet et présentation des résultats

Abstract : L’objectif du projet ACCLIMAT est d’étudier les interactions entre les processus de développement urbain, de micro climat urbain, et le changement climatique. L’étude est réalisée à l’échelle du siècle, pour tenir compte d’une part de l’inertie des modifications structurelles de la ville, et d’autre part des scénarios climatiques issus du 4ème rapport du GIEC (IPCC 2007a). Pour adapter les villes au climat de la fin du XXIème siècle, il est indispensable de commencer dès maintenant à modifier la conception des bâtiments et les stratégies de planification urbaine. Pour répondre à la complexité du système ville, ce projet s’appuie essentiellement sur la modélisation numérique des processus et leurs interactions (développement urbain et micro-climat urbain, expansion et spatialisation, morphologie urbaine et consommation énergétique), ainsi que sur le développement de méthodes (descente d’échelle, combinaison de bases de données et couplage de code). Le projet a ainsi permis d'apporter de nouveaux éclairages sur les impacts sur le très long terme de divers leviers d’aménagement urbains, en lien avec le changement climatique. Par exemple, nous avons montré que : · Une politique ambitieuse d'urbanisation à l'échelle de l'aire urbaine (par exemple pour mener à une ville compacte ou archipel) nécessite d'être mise en oeuvre rapidement. · Une ceinture verte peut avoir sur le long terme l'effet inverse de celui escompté au départ, augmentant fortement les mouvements pendulaires journaliers vers le centre-ville, au point d'être plus importants que si la périurbanisation diffuse continuait. · En ce qui concerne le climat en ville, l'influence de la végétation est bénéfique. · Un levier potentiellement efficace consiste à agir pour améliorer les comportements énergétiques des habitants et usagers. · Il faudra trouver des mécanismes d'incitation pour accélérer la rénovation des bâtiments existants. · Le réchauffement climatique induira une plus forte baisse de la consommation de chauffage. Il pourrait par contre, s'il est assez prononcé, conduire à un pic de consommation d'électricité en été, en cas de généralisation de la climatisation. Enfin, il faut anticiper le peak-oil pour mettre en place une politique d'aménagement urbain efficace pour s'y adapter, quelle qu'elle soit. Une augmentation démographique, si elle se poursuit, augmentera les tensions sur le foncier, le transport, la demande en énergie et le climat urbain. Sans politique concertée et cohérente, l'aménagement et la gestion du territoire devraient être d'autant plus difficile après 2040-2050.
Complete list of metadata

https://hal.insa-toulouse.fr/hal-02161189
Contributor : Marion Bonhomme <>
Submitted on : Thursday, June 20, 2019 - 3:09:01 PM
Last modification on : Tuesday, June 15, 2021 - 2:57:08 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02161189, version 1

Citation

Valéry Masson, Colette Marchadier, Geneviève Bretagne, Marie-Pierre Moine, Thomas Houet, et al.. Projet ACCLIMAT - Adaptation au Changement CLIMatique de l’Agglomération Toulousaine : Méthodologie du projet et présentation des résultats. [Rapport de recherche] STAE Toulouse. 2013. ⟨hal-02161189⟩

Share

Metrics

Record views

306