Etude de l’effet de l’électropolissage sur la résistance à la rupture en fatigue cyclique et sur l’état de surface d’instruments endodontiques - INSA Toulouse - Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse Access content directly
Journal Articles Odonto - Stomatologie Tropical = Tropical Dental Journal Year : 2010

Etude de l’effet de l’électropolissage sur la résistance à la rupture en fatigue cyclique et sur l’état de surface d’instruments endodontiques

Aline Sinan
  • Function : Author
S E Thiemele-Yace
  • Function : Author
E Abouattier-Mansilla
  • Function : Author
Franck Diemer

Abstract

The Nickel-titanium (Ni-Ti) instruments superelasticity does not does not allow to anticipate rupture. Aim: This study evaluates the effect of electropolishing time on the rupture resistance in flexion fatigue of the endodontics Ni-Ti instruments. Methods: 48 HeroShapers® 6% 25/100 are divided into 4 groups of surface treatment (without electropolishing, with electropolishing of 70, 80 or 90 seconds). The surface of the instruments is observed under a scanning electron microscope. Each instrument is driving by an inGet control motor at 275 rpm and put on a fatigue bench (stainless steel pipe angled at 60° with r = 10 mm). The number of turn before rupture is recorded by a specific meter. Data were analysed by analysis of variance and a Fischer probable least-square difference test (PLSD) at a significance level of 0.05. Results: The mean number of rotation to failure in each group of instrument decreases (407 to 355 tours) with the increase of the electropolishing time. There were no statistically significant difference (p = 0, 3508) between the different groups. Conclusion: Electropolishing from 70 till 90 seconds improves the surface state without modifying the rupture resistance in flexion fatigue of triple helix endodontic instruments with 6% taper.
La super élasticité des instruments en Ni-Ti ne permet pas d’anticiper leur rupture. Objectif : Cette étude évalue l’effet du temps d’électropolissage sur la résistance à la rupture en fatigue de flexion des instruments endodontiques en Ni-Ti. Matériel et méthode : 48 HeroShaper® (Micro-Méga, Besançon, France) 6% (conicité) 25/100 (diamètre apical) sont répartis en quatre groupes d’état de surface (sans électropolissage, avec électropolissage de 70, 80 ou 90 secondes). L’état de surface des instruments est observé au microscope électronique à balayage. Chaque instrument est entraîné par un moteur InGet Control à 275 tr/mn et monté sur un banc de fatigue (tube acier creux, coudé à 60° avec r = 10 mm). Le nombre de tour avant la rupture est enregistré par un compteur spécifique. L’analyse de la variance et les tests a posteriori de Fischer sont ensuite réalisés avec un risque a de 5%. Résultats : Le nombre de tour moyen réalisé par chaque groupe d’instrument décroît (407 à 355 tours) avec l’augmentation du temps d’électropolissage. L’ANOVA montre qu’il n’y a pas de différence statistiquement significative (p = 0,3508) entre les différents groupes. Conclusion : L’électropolissage, de 70 à 90 secondes, d’instruments endodontiques à profil de triple hélice, de conicité 6%, améliore leur état de surface sans modifier leur résistance à la rupture en fatigue de flexion
No file

Dates and versions

hal-01790439 , version 1 (31-03-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01790439 , version 1

Cite

Aline Sinan, S E Thiemele-Yace, E Abouattier-Mansilla, Karen Vallaeys, Franck Diemer. Etude de l’effet de l’électropolissage sur la résistance à la rupture en fatigue cyclique et sur l’état de surface d’instruments endodontiques. Odonto - Stomatologie Tropical = Tropical Dental Journal, 2010, 33 (1), pp.23-28. ⟨hal-01790439⟩
109 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More